Actualités

115 ans de la naissance de Nadia Khodossievitch Léger

L’année 2019 est marquée par les 115 ans de la naissance de Nadia Khodossievitch – Léger (1904–1982), grande artiste d’origine biélorusse, qui joua un inestimable rôle dans l’histoire de l’art du siècle dernier à l’époque du « rideau de fer ». 

Elle fit un travail considérable de promotion du talent de son époux, Fernand Léger (1881–1955), l’un des plus grands artistes français de la première moitié du XXème siècle. 

Le projet international « Nadia. 115 ans de la naissance de Nadia Khodossievitch » permet de partir à la découverte d’une grande artiste originaire de la Biélorussie, et d’une ambassadrice de l’art. L’exposition sera composée de 50 œuvres de l’artiste (peintures, dessins, gouaches, lithographies, peintures sur soie) issues de collections privées françaises, appartenant entre autres aux descendants de l’artiste, ainsi que de la collection du Musée des Beaux-Arts de Minsk. L’exposition présentera aussi les œuvres de Fernand Léger et de Pablo Picasso, offertes au Musée des Beaux-Arts de Minsk par Nadia Khodossievitch – Léger.

Lieu : Musée des Beaux Arts de Minsk - 20 rue Lénine
Date : du 23 octobre au 24 novembre 2019

115 ans de la naissance de Nadia Khodossievitch Leger

L’exposition «  Nadia. 115 ans de la naissance de Nadia Khodossievitch » fera figure d’inauguration du Musée des Beaux –Arts de Minsk.  L’exposition débute le 23 octobre  jusqu’au 24 novembre 2019.

1. Une artiste engagee

Nadia Khodossievitch – Léger (1904–1982) est une grande artiste d’origine biélorusse, qui joua un rôle précieux dans l’histoire de l’art du siècle dernier à l’époque du « rideau de fer ». 

Le style personnel de Nadia Khodossievitch-Léger transparait à travers les différentes techniques qu’elle utilise (peinture, dessin, mosaïque). Devenue célèbre dans l’art monumental, elle a exposé ses portraits mosaïques dans plusieurs galeries du monde.

L’engagement de Nadia au Parti Communiste se traduit en faveur de son engagement au Front populaire dans les années 30. Ses premières œuvres engagées telles que Autoportrait au drapeau rouge (1936)  seront ainsi utilisées pour orner les manifestations populaires. 

Sous l’Occupation, Nadia entre dans la Résistance tandis que son mari, Fernand Léger, se réfugie aux Etats Unis. A la Libération, Nadia met son talent au service du PCF. Les portraits géants à l’effigie des leaders communistes et soviétiques qu’elle réalise sont utilisés pour décorer les congrès et les évènements majeurs du parti. 

Dans les années 1970, Nadia conçoit une série de portraits en mosaïque monumentale, qui seront réalisés par les célèbres mosaïstes Lino et Heidi Melano. Offertes à l’URSS, ces mosaïques seront exposées à Moscou. On peut les trouver aujourd’hui dans les lieux publics dans plusieurs villes de Russie.

2. Une artiste dans l ombre de son mari ?

Nadia Khodossievitch  fit un travail considérable de promotion du talent de son époux, Fernand Léger (1881–1955), l’un des plus grands artistes français de la première moitié du XXème siècle.

En effet, en 1952 Nadia se marie avec Fernand Léger et cet évènement correspond à un tournant dans son œuvre.  Elle expose à la galerie Bernheim-jeune, et ses toiles se situent dans la veine du réalisme socialiste. L’influence de son mari se dévoile dans certaines de ses œuvres les plus abouties tels que Les constructeurs qui fait référence à l’œuvre iconique de Fernand Léger.  

Elle fait construire le musée Fernand-Léger à Biot après la mort de celui-ci en 1955. Le musée est inauguré en 1960 en présence de Maurice Thorez et de Marc Chagall. 

Après s’être remariée avec Georges Banquier, elle décider d’offrir, à la fin des années soixante, le bâtiment, le parc et près de 400 œuvres de son mari à l’Etat. Ces œuvres comprennent à la fois des peintures, dessins, céramiques, bronzes et tapisseries. Le musée national Fernand-Léger devient officiellement un bien public en février 1969 et sa donation est reconnue par André Malraux, ministre d'État chargé des Affaires culturelles.

Vivant dans l’ombre de Fernand Léger et se consacrant à sa mémoire après sa mort, Nadia Khodossievitch Léger néglige sa propre promotion. Ainsi, son œuvre personnelle reste à ce jour méconnue. 

Pour réhabiliter sa mémoire, plusieurs auteurs se sont livrés à l’autobiographie de l’artiste dont Aymar du Chatenet qui rédige « Nadia Léger, l’histoire extraordinaire d’une femme de l’ombre », en septembre 2019.

3. Une exposition riche

L’exposition des Beaux-Arts de Minsk est composée de 50 œuvres de l’artiste (peintures, dessins, gouaches, lithographies, peintures sur soie) issues de collections privées françaises, appartenant entre autres aux descendants de l’artiste, ainsi que de la collection du Musée des Beaux-Arts de Minsk. 

L’exposition présentera aussi les œuvres de Fernand Léger et de Pablo Picasso, offertes au Musée des Beaux-Arts de Minsk par Nadia Khodossievitch – Léger.