Actualités

Exposition Maria Héléna Vieira Da Silva à la galerie Jeanne Bucher

Exposition Maria Vieira Da Silva à la galerie Jeanne Bucher

 

Les Galeries Jeanne Bucher Jaeger, Paris, Waddington Custot, Londres et Di Donna, New York ont le plaisir d’organiser ensemble une exposition itinérante historique entre la France, la Grande-Bretagne et les États- Unis, d’œuvres de l’artiste d’origine portugaise, naturalisée française en 1956, Maria Helena Vieira da Silva. 

Quelques années après son arrivée à Paris en 1928, Vieira da Silva fait la connaissance de Jeanne Bucher, première galeriste à montrer son travail, et galerie à laquelle l'artiste restera fidèle à travers les générations. Afin de souligner son univers pictural tout à fait singulier sur la scène internationale, la galerie Jeanne Bucher Jaeger s'associe avec les galeries Waddington Custot à Londres et Di Donna à New York, et présente une exposition historique de l’artiste . Il s’agit de la première collaboration de ce type entre ces trois galeries internationales, réunissant des peintures et des œuvres sur papier emblématiques de l’ensemble de sa carrière.

Voir nos oeuvres de Vieira Da Silva

D’origine portugaise et naturalisée française en 1956, Maria Helena Vieira da Silva est considérée comme l'un des principaux membres du mouvement expressionnisme abstrait européen, l'Art Informel.  Les Galeries Jeanne Bucher Jaeger, Paris, Waddington Custot, Londres et Di Donna, New York organisent une exposition itinérante historique entre la France, la Grande-Bretagne et les États- Unis, des œuvres de l’artiste.

1. Maria Helena Vieira da Silva : Une peintre expressionniste

Vieira da Silva est devenue un membre à part entière du mouvement abstrait expressif à Paris après la Seconde Guerre mondiale. Elle étudie et s’inspire des premiers styles modernes du cubisme, de l'abstraction géométrique et du futurisme. S’appuyant sur l'ambiguïté entre les formes lyrique et géométrique, l’artiste définit son propre vocabulaire visuel, unique dans le monde de la peinture.

Viera fait partie des nombreuses artistes émigrées vivant à Paris dans la période d’après-guerre et ce statut inspire ses compositions. Peignant sans aucun sujet préconçu en tête, Vieira da Silva amène l'œil à identifier des images émergentes, basées sur ses souvenirs et un sens intuitif du rythme et du motif. 

Cette représentation fracturée de la réalité crée un espace psychologique qui capture comment l'esprit se souvient et restructure la mémoire, se référant non seulement à sa vie à Paris, mais aux expériences sensorielles de sa jeunesse à Lisbonne.

 Bien qu'il y ait une structure et un ordre sous-jacents dans les compositions de ses œuvres, Vieira da Silva brouille les lignes entre représentation et abstraction de sorte que les espaces rappelant des espaces familiers fassent référence à une multiplicité de lieux visités. Elle exprime elle-même son intérêt pour la mécanique urbaine à travers les mots suivants : « J’observe la rue et les gens qui marchent, chacun avec une apparence différente, chacun avançant à son propre rythme. Je pense aux fils invisibles qui les manipulent... J’essaie de percevoir la mécanique qui les coordonne. Je dirais que, d’une certaine façon, c’est cela que je tente de peindre ».

Dans le monde actuel, défini par une vitesse accrue, les œuvres de Vieira da Silva restent pertinentes et contemporaines en ce qu’elles évoquent une réalité constamment renouvelée.

 

2. La rencontre avec Jeanne Bucher

Quelques années après son arrivée à Paris en 1928, Vieira da Silva fait la connaissance de Jeanne Bucher, première galeriste à montrer et exposer son travail. Viera da Silva restera fidèle à la galerie de Jeanne Bucher jusqu’à sa mort. 

Afin de souligner son univers pictural tout à fait singulier sur la scène internationale, la galerie Jeanne Bucher Jaeger s'associe avec les galeries Waddington Custot à Londres et Di Donna à New York, et présente une exposition historique de l’artiste. Il s’agit de la première collaboration de ce type entre ces trois galeries internationales, réunissant des peintures et des œuvres sur papier emblématiques de l’ensemble de sa carrière. Dans le bel espace du Marais, l’exposition offre un panorama complet et chronologique des différentes facettes de l’artiste d’origine portugaise.

Vieira da Silva peint certainement son étonnement d'être vivante, émouvante, persévérante, de s'ouvrir à la lumière et d'échanger avec tout ce qui l'entoure. A travers ses œuvres, Vieira da Silva travaille les thèmes de lumière, du vide / plein, et élabore une destination inconnue qu'elle explore depuis le début de son travail.