Actualités

La fabrique du geste, Hans Hartung

Hans Hartung au Musée d'Art Moderne de Paris

La dernière rétrospective dans un musée français datant de 1969, il était important de redonner à Hans Hartung (1904-1989) toute la visibilité qu’il mérite. L’exposition porte un nouveau regard sur l’ensemble de l’oeuvre de cet artiste majeur du XXe siècle et sur son rôle essentiel dans l’histoire de l’art. Hans Hartung fut un précurseur de l’une des inventions artistiques les plus marquantes de son temps : l’abstraction.

Acteur d’un siècle de peinture, qu’il traverse avec une soif de liberté à la mesure des phénomènes qui viennent l’entraver – de la montée du fascisme dans son pays d’origine l’Allemagne à la précarité de l’après-guerre en France et à ses conséquences physiques et morales – jamais, il ne cessera de peindre.

Le parcours de la rétrospective comprend une sélection resserrée d’environ trois cent oeuvres, provenant de collections publiques et particulières françaises et internationales et pour une grande part de la Fondation Hartung-Bergman

Aujourd’hui, c’est une déferlante : le marché de l’art et les historiens des musées s’intéressent à nouveau à Hans Hartung, comme à d’autres artistes célébrés dans les années 1950 – Serge Poliakoff, Georges Mathieu, Bernard Buffet

 

Lieu : Musée d'Art Moderne de Paris - 11 avenue du Président Wilson 75116 Paris
Date : 11 octobre 2019 au 1er mars 2020
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h - Nocturne le jeudi jusqu'à 22 heures.