Actualités

Exposition Bacon au Centre Pompidou

Exposition Bacon

Bacon en toutes lettres

A la suite des monographies consacrées à Marcel Duchamp, René Magritte, André Derain ou encore Henri Matisse, le Centre Pompidou poursuit la relecture des œuvres majeures du 20ème siècle et consacre une vaste exposition à Francis Bacon.

Les six salles de « Bacon en toutes lettres » placent la littérature en leur cœur. De grandes voix lisent en français et en anglais des textes d’Eschyle, Nietzsche, Bataille, Leiris, Conrad et Eliot.

Ces auteurs, qui ont tous inspiré à Bacon des œuvres et des motifs, partagent un univers poétique, forment comme une famille spirituelle dans laquelle s’est reconnu le peintre. Ils ont en commun la même vision réaliste, amoraliste du monde, une conception de l’art et de ses formes libérées des à prioris de l’idéalisme.

 

Lieu : Centre Pompidou - Place Georges Pompidou 75004 Paris
Date : du 11 septembre 2019 au 20 janvier 2020 de 11h à 21h

Exposition Bacon au Centre Pompidou

Cette rétrospective Francis Bacon, la 2e à Paris après celle du Grand Palais en 1971, et la plus importante depuis l’exposition de la Tate Gallery à Londres en 1985, constitue un événement. Cette exposition rend hommage à celui que l’on considérait déjà de son vivant comme le plus grand peintre anglais du XXe siècle.

Une exposition évènement

« Bacon en toutes lettres » : c’est le nom de l’exposition qui ouvre ce 11 septembre au Centre Pompidou (jusqu’au 20 janvier 2020) et analyse les rapports que le peintre britannique Francis Bacon a entretenus avec la littérature.

L’exposition rassemble un riche choix de 86 œuvres : 79 peintures dont 16 grands triptyques, et 7 œuvres sur papier dont 4 inédites, provenant de collections publiques et privées, françaises et étrangères.

Bacon : un avide lecteur

Des six salles de « Bacon en toutes lettres » émanent des voix de comédiens, qui lisent en français et en anglais des textes d’Eschyle, Nietzsche, Bataille, Leiris, Conrad et Eliot. Ces auteurs ont tous inspiré à Bacon des œuvres et des motifs. Ils partagent ainsi un univers poétique et forment comme une famille spirituelle dans laquelle s’est reconnu le peintre.

"Bacon était un lecteur avide, passionné", raconte Didier Ottinger, le commissaire de l'exposition,  qui a sélectionné six livres lus par le peintre. Francis Bacon lui-même dira : "Les grands poètes sont de formidables déclencheurs d'images, leurs mots me sont indispensables, ils me stimulent, ils m'ouvrent les portes de l'imaginaire"

Un focus sur les dernières années de Bacon

L’exposition a fait le choix de se concentrer sur la période qui a suivi la grande exposition organisée à Paris, au Grand Palais en 1971, soit les vingt dernières années de création de Bacon, alors que l'artiste britannique peignait depuis la fin des années 1920.

1971, une date charnière

Pourquoi un tel choix ? Pour Bacon, l’exposition à laquelle il a participé en 1971 constitue un tournant dans sa vie d’artiste. C’est « la plus grande jamais réalisée à partir de son œuvre", comme le souligne Didier Ottinger.

Il explique : « C’est très visiblement un moment charnière. Il y a un avant et un après. La peinture n'est pas la même. » En effet, à partir de cette date, on observe que son style est plus épuré, le dessin est plus net. Les couleurs sont également souvent très vives et il y a moins de matière.

 

Suicide d un proche et culpabilite

1971 est aussi l’année d’un drame qui marqua durablement le peintre. Deux jours avant le vernissage de l’exposition au Grand Palais, son compagnon George Dyer se suicide dans la chambre qu'ils occupaient tous les deux dans un hôtel parisien.

Après ce drame, Bacon éprouvera une très forte culpabilité. Il peint les trois « tryptiques noirs », qui malgré une dominante de rose, se réfèrent assez clairement au drame. Ces trois toiles occupent la première salle de l’exposition. 

Lieu : Centre Pompidou - Place Georges Pompidou 75004 Paris
Date : du 11 septembre 2019 au 20 janvier 2020 de 11h à 21h